Hommage à Roland Petit.
Jeu de piste et vidéo performance documentaire.

Spectacle présenté par le service culturel de la ville de Deauville.


Quelles sont les traces qui imprègnent notre mémoire de spectateur ?
Olga de Soto, chorégraphe, part à la recherche des spectateurs ayant assisté à la création d’un
ballet mythique. Elle les interviewe longtemps après. Leurs souvenirs et leurs émotions ressurgissent : le spectacle renaît, à la lumière des regards qui, hier, l’avaient absorbé dans l’ombre. La chorégraphe en compose alors une subjective empreinte pour un spectacle bouleversant.


Le plus touchant sans doute dans ce documentaire qui est un vrai spectacle, c’est la façon qu’a le spectateur de vivre intensément le moment de la représentation. Hommage à une œuvre qui bouleversera la scène chorégraphique, histoire(s) dit aussi le respect pour le public de danse qui peut changer sa vie parce qu’un spectacle lui a ouvert des horizons. En plein dans le mille, du travail de la mémoire et sans prétention
Marie-Christine Vernay, Libération


Concept, direction et chorégraphie
Olga de Soto
Interprètes
Mauro Paccagnella et Olga de Soto
Réalisation vidéo, caméra et son
Olga de Soto
Montage vidéo
Montxo de Soto et Olga de Soto
Musique
Johann Sebastian Bach
Scénographie
Thibault Vancraenenbroeck
Création éclairages
Henri-Emmanuel Doublier
 

Renseignements : 02 31 14 02 14
www.deauville.fr

 

Suite aux interventions en 2010 sur les Ballets russes de S. Diaghilev à partir du Ballet de Pétrouchka / I. Stravinski, Danse Perspective poursuivra son travail lié aux répertoires pour les classes primaires et maternelles de Deauville.
L’équipe intervenante fera écho à la diffusion de Histoire(s) d’Olga de Soto sur l’univers de Roland Petit. Elle s’appuiera sur le ballet Les Forains  de Roland Petit, la musique de Henri Sauguet et l’iconographie du ballet créé en 1945.

Claude Béatrix, chorégraphe explorera la notion de chute en compagnie d’un duo de clowns (l’auguste et le clown blanc). Samuel Lefeuvre illustrera le propos de façon magistrale en donnant un extrait de la dernière pièce du Groupe Entorse qui mêle ces deux états (corps liquide, corps solide).




↑ Légendes et crédits photographiques :
01. histoire(s), Olga de Soto - Dolorès Marat sur l’image M. Julien Pley
02. Incorporer ce qui reste ici au coeur (création) - Olga de Soto
03. histoire(s), Olga de Soto - Dolorès Marat sur l’image M. Olivier Merlin
04. Incorporer ce qui reste ici au coeur (création) - Olga de Soto
THÉÂTRE DU CASINO DE DEAUVILLE
HISTOIRE(S)
OLGA DE SOTO
2 DÉCEMBRE 2011
20h30 →