Creative

Présentation

UNE VIBRATION … Comme une île éphémère qui naîtrait de la rencontre de « continents » : les danses, les arts du spectacle sous tous styles et formes. La rencontre (les rencontres) de ces continents dessineront des espaces - des moments propices à la transmission et à la création, propices à la genèse d’une énergie qui pourrait irriguer les mondes de la danse locaux et régionaux, et aider à faire naître de nouvelles coopérations. Les échanges qui auront lieu aideront les jeunes danseuses et danseurs à construire des repères et des relais avant leurs premiers pas dans une carrière de danseur, à faire un choix éclairé, à construire un sentiment d’appartenance à un monde du spectacle vivant. Mais échanges et rencontres pourront aussi faciliter les partages d’idées, de projets, d’initiatives ; faire sentir le besoin de pérenniser une démarche fondée sur le croisement des disciplines et l’échange.

Claude Boisnard

Généalogie du projet Vibration 2018

C’est à la rentrée 2016 que Patrick Foll, Directeur du théâtre de Caen me propose de réfléchir à une nouvelle forme de projet afin d’y d’associer les artistes de la piste et de la rue exerçant en local qui cohabiteraient avec la création de l’automne 2017 le Ballet Royal de la nuit tout en imaginant une Vibration au théâtre pour 2018 à la manière des Vibration 2013 et Vibration 2015 qui s’exprimaient autour d’autres thématiques.

Le milieu des arts de la piste et de la rue : nouveau pari.
Les danseurs de la région qui s’intéressent à la danse baroque : un vrai défi.

La première étape visible a eu lieu le 6 Mai 2017 lors de la journée Européenne de L’opéra.
La deuxième étape lors de Nuit Baroque le 12 octobre 2017.

Déjà se formait une équipe de Danseurs, Jongleurs, Acrobates, Musiciens qui se rencontraient et partageaient leurs spécificités. Des sessions de formation ont eu lieu : l’excellent jongleur de la production du « Ballet Royal » Jive Faury pour la jonglerie et en danse Olivier Collin, danseur formé au conservatoire de Caen puis au CNSP et engagé dans les compagnies nationales Béatrice Massin et Geneviève Massé. Hubert Hazebroucq, chercheur et grand maître à danser, transmettait cet art auprès des artistes et d’un public nombreux.

L’enjeu pour Danse Perspective, qui est en fait une seconde nature, fût d’ajouter du sens à la fête : en amont (des rencontres de haut niveau) et, au-delà de la représentation de l’accompagnement vers une Vibration élargie à d’autres esthétiques.

Trois rencontres ont eu lieu au théâtre de Caen et les jeunes artistes ont travaillé ensemble en compagnie de professionnels de haut niveau et dans un lieu qu’ils découvraient pour la plupart :
- le 2 avril 2017 pour un jour de rencontre et moment de découverte des équipes jongleurs et danseurs locaux
- le 6 mai 2017 l’équipe réunie se produisait lors de la journée Européenne de l’Opéra Baroque
- le 12 octobre 2017, les équipes se produisaient et accompagnaient le Grand Bal de la Nuit Baroque.

 

L’époque baroque a tenté de dire « un monde où tous les contraires seraient harmonieusement possibles. » Philippe Beaussant.
Je retiens cette définition de l’académicien comme une application à notre époque.